A l’issue de la réunion extraordinaire de la NDSCI tenue ce lundi 07/12/2015 dans ses bureaux, plusieurs points ont été passés en revue et les grandes résolutions suivantes ont été prises :

  1. La NDSCI confirme sa non-participation au dialogue pour ne pas trahir la confiance de la population ni cautionner la mort de la démocratie.
  2. La gouvernance de la province : la NDSCI constate mort dans l’âme que la province est abandonnée à son triste sort. Les absences prolongées et couteuses du Gouverneur Marcellin Cishambo joue négativement sur la bonne marche de la province. Conséquences logiques : l’insécurité demeure récurrente; des bruits de botte un peu partout, des ETD mal gérées et les fonds de rétrocession mal gérés et dilapidés en toute impunité, les agents du gouvernement provincial avec plusieurs mois impayés, des maisons des citoyens arbitrairement démolies et sans aucune indemnisation et sans que les routes soient réellement construites.

Pour permettre au Gouverneur Cishambo de bien s’acquitter des autres charges d’Etat à Kinshasa où il est plus sollicité qu’aucun autre gouverneur.

IMG_20150618_160910_1La NDSCI pense déclencher une série d’actions d’envergure pour obtenir le départ du Gouverneur Cishambo, bien entendu après avoir justifié les comptes de la province et indemniser les victimes de démolition à PANZI, Route d’Uvira et Essence.

  1. Sur le plan social :
  • La NDSCI soutien à 100 % toutes les initiatives des parents visant à éradiquer la prime dans notre système éducatif. A cet effet, la NDSCI invite tous les parents qui aiment le pays et qui sont jaloux de l’éducation de leurs enfants à ne plus payer un seul franc de prime et autres frais connexes et cela dès le retour du congé de Noel. La NDSCI invite tous les parents d’instruire leurs enfants afin qu’une fois chassés pour prime qu’ils refusent en toute solidarité de quitter leurs salles de classe.

 

  • La NDSCI déplore aussi l’indifférence totale des gouvernements provinciaux du Nord et Sud-Kivu à la suite du dernier naufrage sur le Lac Kivu ayant entrainé mort d’hommes. A cet effet, elle invite les deux gouvernements à interdire la circulation sur le Lac Kivu de tous les canons rapides dits du gouvernement et l’enjoint à indemniser les victimes et leurs familles.

 

  • La NDSCI constante et déplore avec dernière énergie les dérapages et autres violations des droits humains observés depuis un temps la ville de Bukavu. Prétextant lutter contre les marchés pirates, certains éléments de la PNC se livrent à un véritable razzia, pillage et torture des paisibles citoyens. Des tels actes ne sauraient pas être tolérés pour aucune raison. A cet effet, la NDSCI invite le général de la PNC et l’autorité urbaine à sévir avec sévérité afin d’éradiquer ce comportement indélicat de certains éléments la PNC qui ternissent malheureusement l’image de cette dernière. Faute de quoi, la NDSCI demandera à la population de résister par tous les moyens légaux à cette barbarie.

 

Ainsi fait à Bukavu, ce 07 novembre 2015,

 

Pour la NDSCI,

 

Jean – Chrysostome Kijana,

Président National