COMMUNIQUE DE PRESSE NDSCI / DN.40/2017 CONSECUTIF A L’ORGANISATION DES ELECTIONS DANS CERTAINES PROVINCES DE LA RDC
Bukavu, le 19 juillet 2017

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en République Démocratique du Congo, NDSCI-CHUNVI YA CONGO, a suivi avec beaucoup d’attention la décision N°044/CENI/BUR/17 du 18 juillet 2017 portant convocation du scrutin et publication du calendrier de l’élection des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs des Provinces de Bas-Uele, Equateur, Haut Katanga, Haut Lomami, Kassaï Central, Kwilu, Mongala, Sud-Kivu, Sud Ubangi, Tshopo et Tshuapa. La NDSCI reconnaissant cette qualité à la CENI, en a pris acte.
La NDSCI salue et se félicite de voir que les revendications des citoyens dans ces différentes provinces, maintes fois exprimées, suite à la mauvaise gestion manifeste caractérisantla gouvernance dans toutes les Provinces de la RDC, viennent enfin de trouver un écho favorable.
La NDSCI note, malheureusement, que le mal étant si profond et embrasant toute la République, ces élections risquent de ne rien apporter comme un plus dans le vécu quotidien du petit citoyen. Le changement radical de tout le système reste l’idéal.
La NDSCI, tient à préciser que toutes ces institutions électives, tant nationales que provinciales ne jouissent plus du tout de la confiance des citoyens et ont du coup perdu toute leur légitimité.
Qu’à cela ne tienne, la NDSCI :
– Invite les députés provinciaux concernés à faire preuve de conscience et sens de responsabilité citoyenne en opérant cette fois-ci des choix judicieux des personnes issues de la base et qui seront capables de relever tant soit peu ces énormes défis de gouvernance auxquelles font face toutes ces provinces. Le temps de pression et autres pratiques peu orthodoxes, dont les achats de conscience et les impositions des gouverneursdevant être révolu, nous les invitons à s’assumer pleinement et à se ressaisir en votant en âme et conscience. Le peuple qui est fatigué de leur ruse, les a à l’œil et ne les laissera pas faire.

– Encourage tous les citoyens et autres leaders de proximité partageant les mêmes souffrances avec la basse classe marginalisée et paupérisée à exprimer leurs ambitions pour ne pas laisser libre cours à cette classe politique qui n’a que trop déçu la population et qui ne doit plus continuer à prendre en otage toute une Nation.

– Invite les cours et tribunaux, notamment le ministère public et la Cour des Comptes, à se saisir d’office de plusieurs cas de malversations et gabegies financières ainsi que de ceux de spoliation des biens et patrimoines de l’Etat imputables aux Gouverneurs révoqués ainsi que leurs entourages afin que l’Etat soit remis dans ses droits et que cesse l’impunité dans notre pays : seule la justice élève une Nation.

– Rappelle à la CENI que ce calendrier ne doit en rien constituer un motif de distraction à l’endroit du peuple congolais et nousdérouter de l’essentiel, à savoir l’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales d’ici le 31 décembre 2017. Le peuple congolais n’est pas prêt à le lui concéder.

– Invite, enfin, l’ensemble du peuple congolais à demeurer vigilant et prêt à des actions citoyennes de grande envergure pour exiger de la CENI et du gouvernement de glissement en place, l’organisation desdites élections conformément aux prescrits de l’accord de la Saint Sylvestre. Seules des élections libres et démocratiques pourront apporter des solutions durables aux multiples problèmes et calvaire que connait actuellement notre pays. Battons-nous pour les avoir !!!

Pour la NDSCI,
Jean Chrysostome KIJANA,
Président National et Coordinateur-pays de Tournons la Page