Bukavu, 29 Août 2017,

C’est avec beaucoup d’attention que la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en République Démocratique du Congo, NDSCI-CHUNVI YA CONGO, a suivi le déroulement de l’élection du nouveau Gouverneur et de son Vice, en Province du Sud-Kivu.

La NDSCI salue le climat assez apaisé qui a entouré cet exercice démocratique en dépit de quelques cas d’intolérance politique qu’elle fustige et condamne. Elle rappelle à l’opinion publique et à la classe politique que la démocratie a aussi pour vertus : la tolérance et la diversité d’opinions.

La NDSCI note que pour la première fois depuis le retour à la démocratie via les élections, la lutte a été âpre et très disputée.

Cependant, la NDSCI déplore avec grande amertume et déception totale, le désistement à la dernière minute pour des raisons obscures et peu orthodoxes, de l’un de deux candidats restés en course pour le second tour de cette élection.

La NDSCI met ce désistement au compte d’une certaine immoralité politique qui caractérise un bon nombre d’acteurs politiques congolais, qui ne cherchent que leurs intérêts égoïstes et font de la politique sans réelle et véritable conviction.
D’où, la NDSCI réitère l’impérieuse nécessité du renouvellement de la classe politique congolaise, lors des prochaines échéances électorales afin de doter la RDC des nouveaux dirigeants, y compris des nationaux et provinciaux consciencieux et soucieux du bien-être de l’ensemble de la communauté congolaise ; des dirigeants valeureux et capables de résister à toute pression et toute forme d’achat de leurs consciences en mettant en avant plan l’intérêt communautaire et leur propre dignité.
Des dirigeants qui se placent du côté de l’ «ETRE » et non de l’ « AVOIR ».

La NDSCI prend acte de l’élection de M. Claude NYAMUGABO et Hilaire KIKOBYA, respectivement comme Gouverneur et Vice-Gouverneur de la Province du Sud-Kivu et leur présente ses très chaleureuses et patriotiques félicitations. Par la même occasion, la NDSCI invite ce nouveau tandem à la tête de la Province du Sud-Kivu à se mettre sans tarder au travail, car les défis sont énormes : la Province est en faillite, et il faut faire vite pour la relever !

Le temps de la campagne étant révolu, la NDSCI rappelle au nouveau Gouverneur qu’il est le Gouverneur de toute la population habitant le Sud-Kivu et non le Gouverneur d’une famille politique ni d’une seule communauté, encore moins un Gouverneur au service d’un individu ou groupe d’individus, qui que soient-ils.
Il devrait donc se placer au-dessus de la mêlée en étant un Gouverneur : « rassembleur, proche, au service et à l’écoute de sa population ».

Que les erreurs de ses trois prédécesseurs Gouverneurs, tous membres de sa famille politique la MP, lui inspirent et lui servent d’exemple afin de faire la différence et marquer son mandat d’un cachet indélébile.

Enfin, la NDSCI, réaffirme son engagement à poursuivre sans relâche son combat citoyen en vue de l’émergence d’un Etat de droit, de la démocratie, de la bonne gouvernance, de la justice distributive et de la citoyenneté responsable en RDC.

A ce titre, et fidèle à sa philosophie d’une société civile de renouveau et de participation citoyenne, la NDSCI n’hésitera pas à un seul instant de mettre la main à la patte en vue d’apporter sa pierre à l’édifice via ses contributions positives.

Fait à Bukavu, le 29 août 2017.

Pour la NDSCI,
Jean Chrysostome KIJANA

Président National