Une centaine des victimes des démolitions de leurs maisons à Mbobero se sont réunies dans un forum citoyen ce dimanche 21/01/2018 au centre Anglican de Bagira. C’était dans l’objectif d’examiner les nouvelles sommations à démolition de plus de 150 nouvelles maisons d’ici le 10février 2018 par la division de l’urbanisme. Tout en s’opposant farouchement à cette mesure, les victimes ont arrêté trois grandes résolutions. Il s’agit de la constitution d’une délégation des victimes pour se rendre à Kinshasa rencontrer le Chef de l’État afin que la crise de Mbobero soit décantée une fois pour toute. Ensuite, l’organisation d’un méga sit-in au cabinet du Gouverneur où un mémorandum adressé au Président de la République sera déposé entre les mains de l’autorité provinciale.

Enfin, l’organisation d’une action d’installation  dans des tentes des 45 ménages qui ont subi les premières démolitions il y a plus de deux ans, une manière d’exprimer leur râle bol a l’accaparement injustifié de leurs terres.
Pour Jean Chrysostome Kijana, président national de la nouvelle dynamique de la société civile, NDSCI qui a facilité cette rencontre, il a invité les victimes de ces démolitions à rester solidaires pour résister et défendre leurs droits.

La NDSCI les invite à se désolidariser de certains politiciens en mal de positionnement qui cherchent à les diviser pour mieux les exploiter et tirer leurs dividendes politiques. Les participants ont unanimement condamné toutes les violations des droits de l’homme et la sur militarisation de Mbobero où des éléments de la Garde Républicaine se livrent à plusieurs exactions.

Ils ont fustigé la toute dernière visite du tout nouveau Gouverneur, Me Claude Nyamugabo sur le site de Mbobero sans aucune communication responsable de sa part, et pire encore, laquelle visite a précédé les sommations à démolition sus décriées. Attendant beaucoup de lui, l’assemblée a ému le vœu de voir le Gouverneur de Province s’impliquer personnellement afin que cessent ces tracasseries et violations flagrantes des droits de paisibles citoyens de cette contrée. Le Dr Désiré Alumeti, Président du comité des victimes de Mbobero a salué à sa juste valeur cette approche citoyenne de la NDSCI et invité la communauté de Mbobero / Kagabi à faire preuve de solidarité et d’engagement citoyen afin que leurs droits soient respectés.
Ainsi, un message d’encouragement et de soutien a été formulé à l’endroit du Dr Charles Kachungunu pour avoir eu le courage de reconstruire son hôpital, malgré sa délocalisation à Murhesa après la destruction méchante par le gouvernement congolais, un véritable crime contre l’humanité.
Enfin, une pensée pieuse a été observée à l’endroit et mémoire de Cédric, fils de John Fungulo abattu à bout portant par un élément de la Garde Républicaine le 19/07/2017 pour avoir refusé de leur céder son téléphone portable. Ainsi, la NDSCI a pris la ferme résolution de relancer ce dossier à l’auditorat militaire afin que justice soit rendue à l’endroit de la victime.
Sé/Me Pascal Mupenda, rapporteur et porte-parole national NDSCI.