MESSAGE DE FELICITATION DE LA NOUVELLE DYNAMIQUE DE LA SOCIETE CIVILE EN RDC, NDSCI, AU Dr Denis MUKWEGE, « Prix Nobel de la Paix 2018 »

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI – CHUNVI YA CONGO, a suivi avec joie immense l’octroi du Prix Nobel de la Paix 2018 au Dr Dénis MUKWEGE et à l’irakienne Nadia Murad, pour leurs combats contre les violences sexuelles faites à la femme et qui sont utilisées comme arme de guerre.
La NDSCI en est fière de voir un des dignes grands lauréats de son prestigieux prix « patriote en or » être le premier congolais à être honoré du plus grand prix qui puisse exister au monde.
Cette reconnaissance mondiale vient couronner le travail d’un homme qui s’est battu toute sa vie pour la défense des droits de l’homme en général et la dignité de la femme congolaise en particulier. Ce prix Nobel est une reconnaissance par le monde entier des crimes contre l’humanité par viol perpétrés des décennies durant en RDC et qui ont détruit tout ce qu’une femme a de plus cher au monde : sa féminité. Par ce prix le Congo vient de retrouver sa place dans le concert des Nations : « Tout vrai congolais doit en être fier ».
Recourir au viol et autres violences sexuelles contre la femme congolaise n’a autre visée que l’extermination de tout un peuple. Mais grâce au travail de ce digne compatriote de Kimpa Mvita, de Patrice Emery Lumumba, de Mzee Laurent Désiré Kabila, de Mgr Christophe Munzihirwa, le monde entier a été sensibilisé et conscientisé de ces crimes et autres atrocités dont souffraient depuis des années les femmes congolaises.
Qui oubliera ces femmes enterrées vivantes à Kasika ; ces femmes violées, mutilées, sabotées par l’introduction des morceaux d’arbre et autres armés dans leurs organes génitaux à Tulumamba, Bunyakiri, Makobola, Fizi, Shabunda, Kalehe, Minova, Kabare, Walungu, Kaniola, Mwenga, Kavumu, Lemera, Rutshuru, Walikale, Beni, Butembo, Irumu, Bunia, Durba, Tanganyika et un peu partout encore en RDC ? « Détruite la femme congolaise, c’est détruire le peuple congolais. C’est détruire toute la Nation congolaise ». Il a fallu des années pour voir un digne fils de ce grand pays se lever et dire qu’il était temps que cela prenne fin. Ce prix est le début de la restauration de la dignité de la femme congolaise. Un motif de motivation et d’encouragement pour toutes ces femmes et hommes qui, à l’instar du Révérend pasteur Dénis MUKWEGE travaillent pour plus de justice, démocratie et état de droit en RDC.
La NDSCI, organisation pilote de la campagne transcontinentale Tournons la Page pour l’alternance démocratique en Afrique, se sent heureuse et honorée par cette reconnaissance à un des plus grands fervents défenseurs de la démocratie et de la bonne gouvernance en Afrique et au monde. Elle rappelle que 48 heures avant cette consécration, le prix Nobel de la paix 2018 venait d’affirmer son adhésion et soutien sans faille à cette campagne panafricaine pour la démocratie en Afrique qui a comme clé de voûte : « En Afrique comme ailleurs, pas de démocratie sans alternance ». Cette reconnaissance mondiale constitue une véritable motivation pour la jeunesse africaine et congolaise engagée dans le combat pour la démocratie en Afrique et en RDC.
La NDSCI invite enfin, l’ensemble du peuple congolais à avoir l’esprit patriotique et le souci de voir leur pays occuper la vraie place qui lui revient dans le concert des Nations : « le Congo et son peuple méritent mieux que ce qu’ils vivent actuellement ».
Toutes nos félicitations au Prof Dr Denis MUKWEGE.
Ainsi fait à Bukavu, ce 05 octobre 2018,

Jean Chrysostome KIJANA,

Président National