Bukavu, le 01 janvier 2019

L’heure est à la compilation des résultats : « les plus grosses fraudes c’est à cette étape du processus qu’elles s’opèrent ».

Nous avons été très nombreux à répondre positivement aux campagnes : « voter utile » ; « Je Vote, Je reste » ; « Tous Électeurs, Tous Observateurs » ; « Zéro Elu Réelu », différemment initiées et menées par plusieurs organisations de la société civile congolaise, dont la CENCO, le CLC, l’ACAJ, l’OP, la NSCC, la NDSCI, le Collectif Tournons la page et bien d’autres.

Nous avons suivi minutieusement les opérations de vote et de dépouillement dans les grands centres urbains. Nous avons pris soin de photographier les différents procès-verbaux : geste responsable et citoyen.

Le travail cest maintenant au niveau de différents centres de centralisation et compilation des résultats. Soyons aussi vigilants et présents dans et aux environs de ces centres pour veiller jusquau bout afin que lexpression citoyenne et souveraine du peuple ne soit désorientée.

Nos alertes concernent de manière particulière, les milieux ruraux.

Cest au cours de transfèrement des résultats des bureaux de vote vers les centres de compilation que sont orchestrés des vastes fraudes électorales.
Nous invitons donc les bons citoyens à accompagner les équipes de la CENI jusquaux centres de compilation pour pallier à toute tentative de fraude en cours de route. Plusieurs sources nous alertent quant à ce : ouvrons lil et le bond.

« Seule une vigilance citoyenne toutes azimuts sauvera notre démocratie et évitera au peuple de se faire voler son expression et désir dun changement réel et immédiat tel que manifesté par son engouement au vote de ce dimanche 30/12/2018 sur toute l’étendue de la République ». Le peuple doit être prêt jusqu’au sacrifice suprême pour ne pas se faire voler son expression.

Invitons enfin, les agents et responsables de la CENI à mesurer lampleur et la hauteur des responsabilités qui sont les leur en ce moment très historique où lavenir de toute une Nation et de tout un Peuple se trouvent entre leurs mains.
Qu’ils mettent, par-dessus tout, l’intérêt suprême de la Nation congolaise et celle-ci leur restera reconnaissante : « Le Congo doit persister et vivre au-delà des individus et des intérêts égoïstes, surtout que la tyrannie na pas d’amis».

Pour la NDSCI et Tournons la page-RDC,

Jean Chrysostome KIJANA