DEPECHE DE LA NDSCI N°02-2019 : « La dignité doit revenir aux souverains primaires »

Du 25 au 27 janvier 2019, les animateurs et responsables de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI – CHUNVI YA CONGO, se sont réunis en retraite stratégique au Grand Séminaire de Théologie Saint Pie X à Murhesa (une dizaine de km de Bukavu).

Pendant trois jours, la NDSCI a passé en revue les différents rapports de ses activités à tous les niveaux et mesurer le niveau de ses actions ainsi que leurs impacts sur l’ensemble de la communauté congolaise.

Il en est ressortie que depuis sa création fin 2013, la NDSCI essaye de garder le cap en demeurant une société civile de proximité et au service désintéressé de la communauté.

La défense des droits de l’homme en général et ceux des démunis en particulier, est restée durant toutes ces années, sa principale raison d’être.

Les combats pour la démocratie, la bonne gouvernance et l’alternance politique ont aussi été menés avec abnégation et engagement citoyen.

Les participants ont salué à juste titre, cette première victoire obtenue dans le combat pour la démocratie et l’alternance qu’est le départ de l’ancien Président de la République, Joseph Kabila, et l’entrée en fonction d’un nouveau Président, M. Félix Antoine TSHISEKEDI.

Toutefois, ils ont eu à déplorer des graves fraudes et irrégularités électorales qui ont émaillées les élections du 30  décembre dernier.

La NDSCI se félicité aussi de voir que son combat d’éducation civique et de conscientisation des masses continue son ancrage dans la société et porte petit à petit ses fruits. Elle en veut pour preuve, le respect par une bonne partie de la population congolaise de ses différentes campagnes, notamment les campagnes :

  • « J’aime mon pays, je paie la taxe et j’exige la redevabilité » ;
  • « Tutumike na Tuzungumuze » (Travaillons et discutons » ;
  • « Tuambiyane ukweli na tuepuke ujeuri » (Disons nous les vérités dans la tolérance et non-violence)
  • « Mon vote c’est mon pouvoir, mon vote c’est mon avenir » ;
  • « Je vote, je Reste »
  • « Zéro Elu Réelu » ;

La NDSCI tient à féliciter et remercier, de manière particulière, la population du Sud-Kivu et de la ville de Bukavu, pour avoir suivi à la lettre sa campagne « ZEROELUREELU » en infligeant une véritable leçon d’humilité aux anciens élus qui se sont illustrés dans l’orgueil, arrogance, manque de respect et de redevabilité envers leurs électeurs et absence des résultats escomptés.

Elle invite la population à garder ces mêmes attitudes de citoyenneté responsable et de contrôle citoyen permanents sur les nouveaux élus afin que l’épée de Damoclès de la campagne « ZeroEluReelu » guillotine, le moment venu, tous ceux et toutes celles qui tenteront, par malheur, de rééditer les comportements tant décriés de leurs prédécesseurs. Ce n’est qu’à ce prix que dignité et honneur reviendront aux souverains primaires, longtemps humiliés.  

La NDSCI note avec insistance que le processus  électoral en cours ne devrait plus s’arrêter en chemin. Il doit se poursuivre jusqu’à l’achèvement du cycle électoral par l’organisation des élections municipales, urbaines et locales. Pour la NDSCI, la vraie démocratie se consolide et part de la base.

Fort de l’expérience des élections générales du 30/12/2018, émaillées des graves fraudes et irrégularités, et dans le souci d’épargner aux élections locales les mêmes bêtises, la NDSCI recommande aux nouvelles autorités de passer, sans trop attendre, à la mise à l’écart de l’ensemble de l’équipe dirigeante de la CENI ainsi que ses responsables dans toutes les provinces et leur remplacement par des hommes et femmes plus vertueux et attachés aux valeurs républicaines et démocratiques. Ce n’est qu’à ce prix qu’on peut réellement espérer avoir une véritable démocratie à la base.

Comme faitière de la société civile faisant de la citoyenneté responsable son cheval de bataille, la NDSCI s’est engagée à accompagner en toute responsabilité et vigilance citoyenne, les nouvelles autorités et institutions afin que le changement tant attendu par le peuple congolais soit une réalité et que le Congo devienne un Etat de droit où sont bannies toutes les antivaleurs ( corruption, tribalisme, clientélisme, détournements des deniers publics, immoralité politique, concussions, impunité,…) et où règnent une véritable justice distributive profitant de manière équitable aux filles et fils de ce grand pays, longtemps clochardisés, en dépit d’immenses et incommensurables richesses que regorgent leur pays.

Dans le souci d’être plus efficace et plus utile à l’ensemble de la communauté, la NDSCI s’est résolu, pour les cinq prochaines années (2019 – 2024), à œuvrer sans relâche dans les cinq principaux secteurs ci-après :

I. Démocratie et Bonne Gouvernance :

  • Education civique et électorale, 
  • Contrôle et participation citoyens, 
  • Civisme fiscal ; 
  • Gouvernance foncière, minière et environnementale,
  •  Contrôle et suivi budgétaire.

 II. Justice sociale et économique 

III. Justice et Droits de l’Homme 

IV. Paix et Sécurité.

V. Protection et Plaidoyers

 Ainsi fait à Murhesa, le 27 janvier 2019,

Pour l’équipe pédagogique et de rapportage,

CT Me Jean Dominique KIMENGELE ULEDI,

 

Coordonnateur du Bureau de Plaidoyers.