Aujourd’hui 1er juillet la toute première Assemblée Générale mondiale de Tournons la Page (TLP) vient de s’ouvrir à l’hôtel Sahel de Niamey au Niger. Les participants, une centaine, sont venus de plusieurs pays africains et de l’Europe. Pendant 5 jours, ils auront à réfléchir sur :

  •  L’état de lieu de TLP, 4 après son lancement (bilan),
  • quel avenir pour TLP ( horizons 2020-2023),
  • comment amener TLP à être ce grand mouvement transcontinental de terrain (appropriation citoyenne de ce combat panafricain pour la démocratie et la bonne gouvernance en Afrique).

La République Démocratique du Congo, est valablement représentée à cette grande messe panafricaine par M. Jean Chrysostome KIJANA, Président National de la NDSCI et Coordonnateur-pays de TLP-RDC ainsi que par Mme Jolly KAMUNTU, Présidente de Karibu Jeunesse Nouvelle, KJN et conseillère au sein de la coordination nationale de TLP-RDC.

Pour rappel, Tournons la Page a vu ses jours en octobre 2014 et est présentement présent en Afrique dans les pays suivants : Burundi, Tchad, Cameroun, Congo-Brazzaville, République Démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Niger et le Gabon.Ce mouvement transcontinental qui regroupe ce jour 220 organisations membres, aspire à :

  • une Afrique où les populations sont réellement représentées par leurs élus,
  • une Afrique où les élus doivent rendre des comptes aux citoyens
  • une Afrique où les textes législatifs nationaux, notamment les constitutions, ne sont pas modifiés pour permettre aux dirigeants de se maintenir au pouvoir
  • une Afrique où une réelle alternance politique est possible et respectée
  • une Afrique où tous les citoyens sont égaux devant la justice et où leurs droits sont respectés.

Toutefois, il sied de noter que pour cette première journée il y a eu la cérémonie d’ouverture qui a connu trois propos :

  • Discours du Coordo TLP Niger, M. Maikoul ZONDI,
  • Celui de la Coordination Internationale avec M. Laurent DUARTE et
  • Le discours d’ouverture par le Président de la Commission Nationale Ivoirienne de Droit de l’homme, en présence des diplomates, élus nigériens, des responsables publics et des organisations de la société civile.

En deuxième temps, il y a eu deux présentations :

  • Présentation du bilan général de 3 ans de TLP par le Coordonnateur international L. Duarte et le Coordonnateur-pays TLP-RDC, M. Jean Chrysostome KIJANA qui est aussi un de neuf membres du Comité international de Tournons la Page.
  • Et la dernière présentation de ce jour a été faite par M. Paul Samangassou et a été axé sur la restitution de sa mission d’audit organisationnel et planification stratégique pour 2020-2023 qu’il a eu à mener dans les huit pays africains où œuvre déjà TLP.

Pour Jean Chrysostome KIJANA, un des pionniers de ce collectif international, un jeune panafricain qui a pour modèle Thomas Sankara et Patrice Emery Lumumba et qui est très engagé pour la démocratie et le changement en Afrique, « l’Afrique doit se réveiller et refuser de continuer à subir. Les peuples d’Afrique doivent se réveiller et exiger mieux. L’Afrique, ce continent de l’espoir et de l’avenir doit cesser d’être le champ de bataille des puissances mondiales qui, au nom de leurs intérêts économiques et prétextant de fois une certaine stabilité au motif de lutte contre le terrorisme sont prêtes à sacrifier des questions démocratiques et de bonne gouvernance. »

«La jeunesse africaine a une très grande responsabilité et doit quitter la résignation », conclut-il.