Poursuivant son marathon redynamisation de ses antennes à travers la Province du Sud-Kivu, une forte délégation de la NDSCI, composée du Coordinateur National du bureau d’Idéologie, Mobilisation Citoyenne et Programme, M. Fidèle MUTCHUNGU, communément appelé BIMCI, qui accompagne le Vice-président Provincial (VPP) du Sud-Kivu, Me Germain MASENGE, s’est dirigée à Birava, en territoire de Kabare, Province du Kivu, ce samedi 6 juillet 2019 pour investir les animateurs de ce noyau nouvellement élus.
Devant cette foule immense qui est non seulement venue assister à cette investiture mais également adhérer en cascade parce qu’elle croit au combat que mène la NDSCI et le porte, la délégation a été obligée, avant d’introniser les nouveaux animateurs, de commencer par une explication explication idéologique. C’est ainsi que le collègue Fidèle MUTCHUNGU a parlé sur les missions, rôles et place de la société ? Le pourquoi de la NDSCI ? Ses objectifs et son fonctionnement avant que le Vice-président Provincial de la NDSCI-Sud-Kivu, Me Germain MASENGE, ne fasse la présentation du Comité Provincial, du Comité territorial et celle des nouveaux animateurs du noyau de Birava.
A la question de savoir pourquoi une nouvelle société civile alors qu’il en existait déjà une si pas deux ou trois ? Le Collègue BIMCI n’y est pas parti au dos de la cuillère et a répondu en ces termes : « Certes qu’il y en a eu qui ont existé bien avant elle, mais cela ne pourrait pas empêcher aux citoyens soucieux de redorer l’image ternie de la société civile congolaise de songer à mettre en place une nouvelle faitière, surtout que cet acte ne fait qu’aller dans le sens de la loi congolaise et ne l’enfreint en rien (article 37 de notre constitution qui garantit la liberté d’association) ! Et comme son nom l’indique si bien, la NDSCI est une nouvelle dynamique dont la motivation principale de sa création est l’éloignement de plus en plus criant de la société civile congolaise de sa principale mission originelle, à savoir la canalisation des aspirations des citoyens aux dirigeants politiques, sans tenir compte de leurs appartenances ni couleurs politiques ».
« Face à une société civile de plus en plus politisée, une société civile prise par beaucoup comme un tremplin pour accéder à des responsabilités publiques, notamment politiques, il nous est apparu plus que nécessaire de mettre en place une nouvelle faitière de la société civile qui essayera de faire autrement, de faire de la société civile un instrument utile à la communauté par son accompagnement et même au pouvoir politique par ses idées/propositions constructives en vue de l’amélioration des conditions de vie des citoyens », dit-il.
Après ces différentes présentations et avant que le BIMCI n’intervienne pour remettre du sel aux nouveaux animateurs, signe qui les interpelle à être du côté de la vérité et des opprimés, le VPP du Sud-Kivu a remis symboliquement la Charte de la NDSCI au Président de Birava, M. Jean de Dieu.
Sitôt investi, dans son mot, le Président du noyau de Birava a tenu a remercié la délégation venue de Bukavu et les animateurs de la NDSCI-Birava qui l’ont placé confiance. Il invite les membres de son comité au travail, c’est pourquoi ils ont été élus. « Nous saluons la présence de la grande délégation. C’est un signe que nous ne sommes pas seul. A toute la population de Birava, nous disons merci pour la confiance placée en notre modeste personne. Les défis étant immenses, dans ce combat, nous aurons besoin de chacun, de votre accompagnement et soutien. A tous les autres collègues, c’est un privilège et un honneur d’être élu. Puisque la confiance se mérite, mettons-nous au travail pour le compte de notre population longtemps meurtrie », a-t-il lancé.
Toutefois, il sied de noter que l’activité a connu la participation de représentants de certains noyaux environnants (Katana, Bushumba et Lugendo), c’est le cas de l’Ir. Innocent, Président Territorial ad interim de la NDSCI-Kabare. De plus, elle s’est déroulée dans une ambiance sans égale et à la fin, tous les participants ont été conviés dans une salle pour partager un verre d’eau fraternel.
Eu égard à l’engouement et la joie suscités, les collègues de Lugendo ont informé à la délégation qu’ils voudraient aussi être installé officiellement le plus tôt possible (dimanche 14 juillet 2019). Sans confirmer ni infirmer cette date, la délégation a promis aux collègues de Lugendo de revenir vers eux avec une date consensuelle qui arrangera donc tout le monde.
Satisfait de la mission et conscient des difficultés atteintes par la délégation, le Comité Provincial à travers son Vice-président n’a pas manqué à remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées pour la réussite de cet événement et la population de Birava et ses environs pour l’accueil plein d’enthousiasme. « Nous remercions, les collègues de Birava et les membres qui se sont impliqués pour la réussite de cette mission qui était sur le point de bâcler suite à certaines faiblesses techniques. Nous disons merci au Directoire National et particulièrement au Président National, Jean-Chrysostome KIJANA pour ses orientations techniques », a lancé Me Germain MASENGE.
Il continue en disant que « La NDSCI-Sud-Kivu, reste déterminée à intensifier son combat pour la citoyenneté responsable et le changement des mentalités sur l’ensemble de la Province ».
Pour sa part, le BIMCI a tiré des leçons. « Grâce à ce voyage nous avons eu quelques indications pratiques susceptibles de nous guider dans notre travail lors de la prochaine installation à Lugendo », a laché M. Fidèle MUTCHUNGU.

Le comité de Birava se présente donc comme suit:

  • Président : BIRINDWA KERWISHI Jean de Dieu
  • Vice-président : AMANI MUDERHWA Alfred
  • Secrétaire : SHOGOLO CHOPIC
  • Secrétaire Adjoint : ZIRAHERA Elie
  • Trésorier : MUGOBE
  • Trésorière Adjointe : NABINTU SHOGOLO. Cette équipe sera aidée par 11 conseillers.