Poursuivant sa campagne « Pas un seul Groupement sans la NDSCI au Sud-Kivu », une forte délégation de cette société civile de participation et de proximité s’est rendue, le dimanche 21 juillet 2019, respectivement à Ishungu et à Lugendo, deux des groupements du Territoire de Kabare dans la Province du Sud-Kivu. Conduite par son Président National, M. Jean-Chrysostome KIJANA, et composée de M. Fidèle MUTCHUNGU du bureau d’Idéologie, Mobilisation Citoyenne et Programme, le Chef de Travaux Jean-Dominique KIMENGELE, Coordinateur du Bureau de Plaidoyer et Protection, de Mme Judith BARAKA du Bureau du Genre et des questions féminines et du Responsable des NTIC, Ir King NGANGA, et du Comité Provincial du Sud-Kivu composé de son Président, M. Nicolas LUBALA, de son Vice, Me Germain MASENGE et du Coordinateur du bureau de Plaidoyer et Protection, M. Innocent MUTAFITI, ladite délégation a procédé à l’installation des noyaux des groupements précités. 

Devant une foule immense qui est non seulement venue assister à ces investitures mais également adhérer en cascade parce qu’elle croit au combat que mène la NDSCI, la délégation, comme dans ses habitudes, avant d’installer les nouveaux animateurs de ces noyaux, a commencé par une explication idéologique. C’est dans cette logique des choses que le Président National, Jean-Chrysostome KIJANA, prenant la parole, a parlé brièvement des missions, rôles et place de la société civile, martelant sur les motivations de la création d’une nouvelle société civile alors qu’il en existait déjà une si pas deux ou trois.

A cette dernière préoccupation, le Président National a répondu : « Certes qu’il y en a eu qui ont existé bien avant elle, mais cela ne pourrait pas empêcher aux citoyens soucieux de redorer l’image ternie de la société civile congolaise de songer à mettre en place une nouvelle faitière, surtout que cet acte ne fait qu’aller dans le sens de la loi congolaise et ne l’enfreint en rien (article 37 de notre constitution qui garantit la liberté d’association) ! Et comme son nom l’indique si bien, la NDSCI est une nouvelle dynamique dont la motivation principale de sa création est l’éloignement de plus en plus criant de la société civile congolaise de sa principale mission originelle, à savoir la canalisation des aspirations des citoyens aux dirigeants politiques, sans tenir compte de leurs appartenances ni couleurs politiques ».

« Face à une société civile de plus en plus politisée, une société civile prise par beaucoup comme un tremplin pour accéder à des responsabilités publiques, notamment politiques, il nous est apparu plus que nécessaire de mettre en place une nouvelle faitière de la société civile qui essayera de faire autrement, de faire de la société civile un instrument utile à la communauté par son accompagnement et même au pouvoir politique par ses idées/propositions constructives en vue de l’amélioration des conditions de vie des citoyens », dit-il.  

Arès cette présentation du Président National, s’en est suivie l’investiture proprement dite qui a été précédée, comme à l’accoutumée, par le rituel traditionnel de la remise et de la prise du sel par tous les animateurs installées, symbole de la substance de la NDSCI et de la saveur qu’elle ne cesse d’imprimer à la société civile, mais aussi de l’interpellation à être toujours du côté de la vérité et des opprimés en tout lieu et en toute circonstance.

Au-delà de la principale mission de l’installation des noyaux de ces deux Groupements et vu la confirmation d’un cas de l’épidémie à virus Ebola à Goma dans la province voisine du Nord-Kivu, la délégation de la NDSCI a profité de cette occasion pour sensibiliser, dans le cadre de sa campagne à venir de lutte contre Ebola « Ebola qui es-tu ? », la population du littoral, cette porte d’entrée (vu qu’il est en contact avec plusieurs autres entités, dont certaines entités seraient déjà atteintes de cette épidémie qui tue plus que toute autre maladie), au strict respect des différentes consignes données par le personnel soignant.

« Qui es-tu Ebola ? Est le nom de notre campagne nationale que nous lancerons dans l’un de ces jours. Le nom lui-même est une question que le Congolais, ce peuple le plus meurtri au monde avec plus de 8Millions de morts, le plus pauvre et le mal nutri au monde avant le Yémen avec un sol scandaleusement riche, se pose », a déclaré le Président National devant la population de ces deux groupements. 

Pour leur part, les responsables de ces deux entités ont réaffirmé leur volonté d’œuvrer ensemble avec la NDSCI dans le cadre de cette campagne. « #TousContreEbola #EbolaQuiEsTu Ebola est une affaire de tous. Tous ensemble respectueux des consignes, comme vient de nous dire la NDSCI  nous arriverons au bout de cette maladie », a  déclaré le Chef de groupement de Lugendo.

Du reste, l’objectif de la campagne étant celui de faire arriver le « sel du Congo » dans tous les coins et recoins de la Province du Sud-Kivu, après le  littoral, la NDSCI va reprendre son bâton de pèlerin pour d’autres missions similaires dans d’autres groupements ou villages. La NDSCI, reste donc déterminée à intensifier son combat pour la citoyenneté responsable et le changement des mentalités sur l’ensemble de la province. 

©Celcom NDSCI