COMMUNIQUE DE PRESSE N°2/CP-Kin/08/2019

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, « NDSCI MUNGWA YA CONGO », a suivi avec attention soutenue le communiqué N°SC/019/CAB/GVK/GNM/COJU/NB/2019 du 9 Août 2019 du Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa qui fait un constat amère des 10 ans du régime André Kimbuta. Régime qui a entretenu la délinquance de la jeunesse kinoise.

Après avoir résumé les 10ans chaotiques de son Prédécesseur à la tête de l’Exécutif Provincial, le Gouverneur Gentiny NGOBILA a pris la décision d’interdire à toute personne d’aider les mendiants. Cette décision, ne nous a pas laissé indifférente et suscite en nous un questionnement. À la place de mendier, le Gouverneur préconise quelle piste de solution pour ces jeunes abandonnés à leur triste sort ? Seule l’interdiction d’aider les mendiants est-elle une solution à ce problème ?
Cependant, la Nouvelle Dynamique de la Société Civile, société civile de proximité et la voix des sans voix, est sidérée de constater que le Gouverneur de la Ville Province de Kinshasa, au lieu de s’attaquer aux causes, s’attaque souvent, à tort et à travers, aux conséquences. Cette mendicité étant le fruit du manque de plan de réinsertion sociale, du manque d’emplois et d’encadrement des jeunes dans la ville et qualifiant de « vide » ou de « fuite de responsabilité » le communiqué du Gouverneur, nous l’invitons à surseoir cette décision et mettre en place des mécanismes d’encadrement de cette jeunesse en vue d’une citoyenneté responsable. Il a l’obligation d’accompagner tous ces «Shegués» jusqu’à leur réintégration dans leur famille ou dans un centre approprié pour prise en charge complète.

Ainsi fait à Kinshasa, le 13/08/2019.
Pour la NDSCI-Kin,
Kaly KALONDA MWELA MEJI,
Président Provincial !