DEPECHE DE LA NDSCI N°44/NDSCI/DN/12/2019

« La NDSCI dit Non à l’insécurité à LUBUMBASHI et au Haut-Katanga »

Il s’est tenu ce mercredi 18 décembre 2019, sur les artères principales de la ville de Lubumbashi, une marche pacifique pour dire non et fustiger la recrudescence de l’insécurité dans la ville de Lubumbashi en particulier et dans toute la Province du Haut-Katanga en général. Organisée par la Nouvelle  Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI – CHUNVI YA CONGO, cette activité citoyenne est partie du rond-point Carrefour, place de l’Identité Katangaise, passant par les avenues Kilela Balanda, du 30 Juin, Mobutu, Place de la Poste, Kasavubu pour chuter par le Gouvernorat de Province du Haut-Katanga dans la Commune de Lubumbashi.  

Il ne se passe plus une seule nuit dans la capitale du cuivre sans qu’on déplore la perte en vies humaines de paisibles citoyens. De cas d’attaques ciblées et contre les domiciles des particuliers deviennent légion. Des cambistes, taximens, étudiants, jeunes et femmes et voire la petite enfance, personne n’est épargnée. Les statistiques sont accablantes : près de vingt personnes tuées dans l’espace de trois mois. Plusieurs dizaines de maisons visitées et dévalisées.

Face à ce tableau aussi sombre, la Nouvelle Dynamique de la Société Civile, une société civile nationale de proximité et qui fait de la participation et du contrôle citoyens son cheval de bataille, a décidé, ce jour, de briser le silence et de passer à la vitesse supérieure en exigeant ce qui revient de droit à la population : sa sécurité.

Après plus de trois heures de marche, les manifestants, tous pacifiques, instruits et des bons citoyens ont été reçus au Gouvernorat de Province, par le Ministre Provincial de l’intérieur, Monsieur BOBO MALULU, représentant personnel de l’Autorité Provinciale, Son Excellence Jacques KYABULA KATWE, Gouverneur de Province du Haut-Katanga.

Dans son mémorandum, lu par son Rapporteur et Porte-Parole Provincial, M. Jacob KWABO KILUNDU, la Nouvelle Dynamique de la société civile a exigé le retour de la paix et de la sécurité sur l’ensemble de la Province du Haut-Katanga en général et dans la ville de Lubumbashi en particulier. Des propositions concrètes ont été soumises à l’autorité provinciale.

Prenant la parole, le Ministre de l’intérieur a pris le ferme engament de faire arriver les doléances à qui de droit et de les mettre en application dans un bref délai.

Sur toutes les artères de la ville de Lubumbashi, hommes, femmes, jeunes et vieux, des gens se sont amassés pour soutenir cet exercice citoyen. L’adhésion des habitants de Lubumbashi était totale et complète, elle est venue confirmer que le peuple en a marre et voudrait bien voir qu’il soit le « d’abord ».

Il sied de noter que cette marche pacifique et citoyenne s’inscrit dans le cadre du nouveau programme national de la NDSCI pour la participation et le contrôle citoyens : « Congolais, je le suis : je participe activement à la renaissance de mon pays et j’exerce un contrôle citoyen efficace et responsable ».  Ce nouveau programme du rouleau compresseur citoyen, la NDSCI, a été officiellement lancé ce samedi 14 décembre 2019 par son Président National, M. Jean Chrysostome KIJANA au cours d’une riche conférence de presse animée par lui au Guest House Arche de Noé situé au  quartier Golf au cœur de la ville de Lubumbashi.

Au cours de cette conférence de presse, le serviteur du peuple, celui que la population appelle affectueusement depuis un temps « Mzee MAGUFULI » (référence faite à l’humilité et engagement citoyen du Président Tanzanien Dr John POMBE MAGUFULI), a tenu à préciser que pour l’effectivité de ce nouveau programme, la NDSCI a pour principale arme : la lutte contre l’ignorance. Cette ignorance qui est à la base de tous les maux que nous connaissons de nos jours doit être combattue. Le peuple doit quitter sa naïveté et sa pauvreté d’esprit pour apprendre à revendiquer ses droits et faire preuve de citoyenneté responsable.

Notons qu’après ces deux premières activités ( conférence de presse et marche pacifique), le Président National de la NDSCI va poursuivre son séjour katangais avec d’autres activités citoyennes et de plaidoyer, notamment la rencontre avec le Gouverneur du Haut-Katanga, l’animation d’une grande conférence organisée par le Collectif Tournons la Page, coordonnée en RDC par ce même serviteur du peuple, JC KIJANA, ce vendredi 20 décembre dans la salle de conférence du Barreau de Lubumbashi autour du thème : «  Au Katanga, comme partout ailleurs en RDC, pas de véritable développement communautaire sans justice distributive et redevabilité minière ».

Répondant à l’appel à solidarité nationale lancée par la NDSCI en rapport avec la souffrance de nos compatriotes de BENI, les manifestants ont eu à garder des pensées pieuses envers nos compatriotes de l’Est en général et ceux de la région de BENI en particulier. En mémoire de tous ces compatriotes et ceux sauvagement massacrés à BENI et à Lubumbashi depuis un temps, les activités se sont arrêtées pendant une minute de silence à la grande place dite de la « POSTE » au centre de Lubumbashi.

Après Lubumbashi, il reprendra son bâton de pèlerin citoyen pour aller la Province du Lualaba afin d’asperger le « sel du Congo » et promouvoir la citoyenneté responsable dans le poumon économique de la RDC. A Kolwezi, la NDSCI, en plus de lancer officiellement ses activités, va mettre à profit ce séjour pour rencontrer le Gouverneur Richard MUYEJ et lui exprimer de vive voix ses félicitations et encouragements au vu de toutes les réalisations sociales à son actif.

Précisons enfin que le Président National de la NDSCI en séjour à Lubumbashi vient fraîchement de Kinshasa où il a eu à mener plusieurs plaidoyers au plus haut niveau, notamment auprès du Président de la République pour la paix et la stabilité à l’Est de la RDC. L’étape de Lubumbashi et Kolwezi viennent clôturer un grand marathon citoyen d’implémentation de la NDSCI sur plusieurs provinces de la République.

Ainsi la NDSCI confirme du jour au lendemain ses dimensions et couvertures comme l’une des seules faîtières de la société civile véritablement nationale.

Pour la NDSCI,

Patient MWIRHONZI,

Rapporteur et Porte-Parole National Adjoint en direct de Lubumbashi