C’est ce mardi 28 janvier 2020 que le Bureau provincial de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI – Haut Katanga a eu sa première séance de travail avec le tout nouveau patron de la Police Nationale Congolaise (PNC), le Général Louis Second KARAWA. Cette première audience de prise de contact et présentation des civilités a eu lieu au cabinet de travail de cet officier général situé  au centre ville de Lubumbashi, capitale du Haut Katanga.

La délégation de la NDSCI conduite par son Vice-Président National et grand Coordonnateur de cette structure citoyenne dans le grand Katanga a eu des échanges conviviaux avec le Général Louis Second entouré de son staff.

Comme de ses habitudes, le rouleau compresseur citoyen n’est pas parti mains vides auprès de ce nouveau responsable de la PNC. Un cahier des charges reprenant les attentes et autres recommandations de la population lui a été officiellement déposé devant la presse de Lubumbashi venue nombreuse couvrir cette première rencontre entre le commissaire Louis Second et la NDSCI. Dans ce cahier des charges, la NDSCI formule plusieurs recommandations, dont  :

  • l’identification de tous les éléments de la PNC ainsi que des matériels mis à leur disposition;
  • le renforcement et  multiplication des patrouilles diurnes et nocturnes pour traquer les malfrats;
  • La permutation des éléments et leurs chefs ayant déjà passé plus de temps dans les mêmes entités,
  • disponibiliser et rendre véritablement opérationnels les différents numéros verts;
  • être un commissaire réellement provincial qui ne se limite pas seulement à la ville de Lubumbashi, mais qui va jusqu’à l’intérieur de la Province pour se rendre compte des conditions de travail des éléments placés sous sa responsabilité;
  • sévir sans complaisance contre les comportements et autres pratiques de mauvais goût qui gangrènent les unités de la PNC en général et celle de régulation routière en particulier.

Fidèle à sa philosophie de faire autrement la société civile en faisant d’elle un outil de participation et de contribution qui considèrent les services publics comme des partenaires et non des adversaires, la NDSCI a tenu à garantir au Général Louis Second sa ferme détermination à l’accompagner dans un élan de citoyenneté responsable tout au long de sa mission à la tête de la PNC dans cette province.

Dans une humilité sans pareille, attentif et détendu, le général Louis Second a salué l’approche de cette structure citoyenne qui est la première à faire pas vers lui depuis qu’il est là. Il leur a affirmé sa volonté à collaborer étroitement avec la NDSCI afin de réussir sa mission en sécurisant les personnes et leurs biens sur toute l’étendue de son entité.

Il sied de rappeler  que la NDSCI se trouve résolument engagée dans la lutte contre l’insécurité grandissante et permanente dans le Haut Katanga.  Et pour exprimer son ras-le-bol, la NDSCI avait organisé le 18 décembre dernier une gigantesque manifestation publique sur les artères principales de Lubumbashi pour dire non à l’insécurité et interpeller les autorités pour sécuriser les citoyens. A l’issue de cette manifestation, un mémorandum avait été remis entre les mains de l’autorité provinciale représentée par son ministre provincial de l’intérieur.

Consécutivement à ses recommandations, certaines mesures sont en train d’être prises par les autorités provinciales. C’est à ce titre que la NDSCI salue la dernière décision du Gouverneur de Province consistant à délocaliser plusieurs dizaines de détenus condamnés et jugés dangereux vers la prison d’ AGENGA dans l’ancienne province de l’Équateur. La NDSCI salue et encourage les autorités à poursuivre avec d’autres mesures, tout en évitant de sombrer dans l’arbitraire et violation de certains droits et libertés garantis aux détenus.

Fait à Lubumbashi, le 28 janvier 2020,

La cellule de communication de la NDSCI.