COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA NDSCI N°49/CP-NDSCI/DN/ 03/2020 RELATIF A LA PANDEMIE DE CORONA-VIRUS

« Respectons scrupuleusement les mesures d’hygiène et ne cédons pas à la panique »

L’humanité toute  entière vit aujourd’hui dans une panique généralisée suite à cette pandémie mondiale qui décime à grande échelle la race humaine.

Depuis quelques jours, cette pandémie a fait son apparition en République Démocratique du Congo avec de cas testés positifs à Kinshasa.

Dans la nuit de ce mercredi 18 au jeudi 19, le gouvernement de la République Démocratique du Congo, à travers une adresse à la Nation faite par le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, a annoncé tout un train de mesure dans l’optique de lutter contre la propagation de ce virus mortel.

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI, se réjouit de toutes les mesures annoncées et encourage le gouvernement de la république à poursuivre sur cette lancée pour que ce virus soit vaincu.

A la suite de ces mesures, la NDSCI, fidèle à sa philosophie de proximité, s’est déployé sur terrain pour faire un état de lieu de la situation.

De ces différentes descentes réalisées ce 19 mars, essentiellement aux postes frontaliers Ruzizi 1er, aux différents lieux de culte, marchés, écoles, bars, restaurants et autres points d’entrée à travers la République, plus spécifiquement à Bukavu, son siège social, la NDSCI a fait les constats suivants :

  1. Un déficit communicationnel et une manipulation dangereuse de l’opinion publique qui est à la base d’une psychose généralisée qui se lit sur tous les visages.
  2. Les mesures de contrôle hygiéniques et sanitaires restent largement rudimentaires.

Elle note  toutefois, des travaux en cours au niveau du poste frontalier Ruzizi 1er pour l’installation de deux appareils thermiques pour photographie et prélèvement automatique de la température des voyageurs.

Au niveau des postes frontaliers, les mouvements de certaines catégories de la population  ne sont pas correctement contrôlés.   Il s’agit notamment des personnes exerçant quotidiennement le commerce frontalier qui continuent à se servir d’un seul jeton pour faire les mouvements de vas-et-viens entre le Rwanda et la RDC sans subir des contrôles à chacun de leurs mouvements.

Au vue de ce qu’elle a observé, notamment à la frontière entre le Rwanda et la RDC, la NDSCI reste sceptique et pense, sauf miracle, que cette dangereuse pandémie ferait son apparition dans l’une des provinces/villes frontalières avec le Rwanda où des cas de covid-19 sont en hausse au quotidien.

  1. Au niveau des écoles, la NDSCI constate que presque toutes les écoles ont répondu positivement aux mesures annoncées par le Président de la République.
  2. S’agissant des marchés et autres attroupements publics, la NDSCI constate que les mesures annoncées n’ont pas été respectées.

Il en est de même des lieux de culte qui continuent avec leurs activités comme d’habitude.  Les mêmes constats valent aussi pour les transports en commun.

Fort de ces constats et s’alignant dans sa philosophie d’une société civile de proposition, la NDSCI, recommande :

  1. Au gouvernement de la République :
  • de prendre, toutes affaires cessantes, des mesures claires et pratiques d’accompagnement de toutes les décisions prises et annoncées;

De tenir en compte des particularités congolaises, notamment la précarité et la misère extrême dans lesquelles vit presque toute la population.

  • de prévoir des mesures d’aide sociale aux différentes couches de la population qui ne seraient pas en mesure de vivre pendant tout le temps de la contingence sans se mouvoir.

Ne pas prévoir toutes ces conditions (notamment, le ravitaillement en eau potable, énergie et autres denrées de première nécessité) causerait plus de victimes que celles enregistrées jusque-là par corona virus à travers le monde. Et ça serait irresponsable.

  • de prévoir déjà des mesures pour l’année scolaire des enfants congolais qui, après toutes les perturbations enregistrées suite à la problématique de la gratuité scolaire, risquerait d’avoir des conséquences fâcheuses non seulement sur le calendrier scolaire, mais aussi et surtout sur le niveau de la formation des élèves.
  1. A la population congolaise dans son ensemble :
  • de faire preuve de civisme et citoyenneté responsable en se soumettant aux exigences sanitaires et en dénonçant tout cas suspect auprès des services habilités ;
  • de ne point sombrer dans la panique et psychose généralisées et de demeurer sereine et patriote ;
  • aux forces vives, sociales et politiques de mettre de côté leurs divergences d’opinions en se liguant comme un seul peuple afin de vaincre covid-19 ;
  1. Aux services publics (DGM, hygiène aux frontières, PNC, ANR, FARDC) :
  • redoubler de vigilance et faire preuve de patriotisme en ne voyant que l’intérêt suprême de la Nation congolaise et de l’humanité toute entière. Des pratiques de monnayage de différents services auraient des répercussions incommensurables sur l’ensemble de l’humanité. La NDSCI les décourage patriotiquement.

« Ensemble, dans un élan de citoyenneté responsable, nous pouvons vaincre cette pandémie mondiale qui bouleverse l’humanité toute entière et confirme l’impuissance de l’être humain »

Fait à Bukavu, le 19 mars 2020,

Pour la NDSCI,

Jean Chrysostome KIJANA,

Président National