La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI CHUNVI YA CONGO est peinée du drame qui continue à sévir actuellement dans la ville d’Uvira, au sud de la Province du Sud-Kivu.

La NDSCI réitère toute sa compassion, solidarité envers les compatriotes de cette partie de la République et présente toutes ses condoléances aux familles éprouvées.

La NDSCI reformule les mêmes pensées à l’endroit d’autres compatriotes de la République qui ont été aussi victimes des catastrophes naturelles, notamment dans le Maniema.

La NDSCI joint aussi sa voix à toutes celles déjà lancées pour inviter à une solidarité nationale pour venir en aide à ces compatriotes.

La NDSCI salue les mesures prises par le gouvernement national annonçant son assistance à tous ces compatriotes de toutes ces parties de la République victimes de ces inondations.

La NDSCI désapprouve et décourage avec force l’idée du Gouvernement national de dépêcher une équipe multisectorielle en Provinces afin de faire parvenir cette assistance.

Pour la NDSCI, en plus du risque de contamination à Covid-19 que représenterait cette délégation venant de la ville la plus affectée par Covid-19 en RDC, cette mission n’aurait aucun sens, si pas la dilapidation de plus de l’argent du contribuable congolais.

La NDSCI pense que ces sommes faramineuses qui seraient affectées à leurs frais de mission, peuvent être affectées à l’assistance des victimes et grossiraient ainsi cette enveloppe. Dans une période de marasme économique, la morale voudrait que toutes ces missions inutiles soient supprimées et les charges transférées aux Provinces qui peuvent bien gérer pareilles calamités.

La NDSCI réitère encore sa proposition allant dans le sens de la délocalisation de toute ou partie de la ville d’Uvira vers la plaine de la Ruzizi. Pour cela, la NDSCI, invite le Gouvernement provincial du Sud-Kivu à s’y pencher très sérieusement en mettant en place une commission ad hoc, essentiellement constituée des scientifiques et des experts afin d’étudier et proposer des solutions durables pour cette entité à importance économique indéniable. Pareilles réflexions doivent être exemptes de toute manipulation communautariste et tribalo-ethnique.

Fait à Bukavu, ce 20 avril 2020,

Pour la NDSCI,

Jean Chrysostome KIJANA,

 

Président National