REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO.
OBSERVATOIRE CITOYEN COVID-19.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA NDSCI N°01/CP/OC-COVID19/05/2020 RELATIF AU COVID-19 DANS LA PROVINCE DU SUD-KIVU.

« Le Covid-19 est une réalité : observons les mesures barrières et respectons les droits et dignité de la personne humaine »

L’Observatoire Citoyen Covid-19, OC-COVID19 , continue à suivre de très près la propagation inquiétante de la pandémie à Coronavirus en République Démocratique du Congo en général et dans la Province du Sud-Kivu en particulier.
Il y a peu, plusieurs organisations membres de l’Observatoire avaient alerté sur la banalisation de la pandémie et d’un certain relâchement dans l’observation des mesures barrières.

L’Observatoire Citoyen Covid-19, tout en condamnant fermement cette attitude peu responsable de certains de nos compatriotes, continue à penser que la mauvaise gestion de la riposte caractérisée par une très mauvaise communication et par la prise des mesures moins réfléchies et sans aucune étude au préalable tant au niveau national qu’à celui des provinces, jouerait grandement dans cette banalisation et ce relâchement.

L’Observatoire salue les différentes mesures prises par le Gouvernement provincial du Sud-Kivu et annoncées par le Gouverneur de Province ce 27 mai 2020.
Toutefois, l’Observatoire trouve certaines de ces mesures irréalistes, inopportunes et difficiles d’être appliquées sans engendrer beaucoup plus de problèmes que maintenant. C’est notamment le confinement total de la Commune d’IBANDA pendant trois jours à partir du 01 juin 2020 et le couvre-feu à partir du 04 du même mois.

L’Observatoire Citoyen Covid-19 craint que le « copier-coller » dans la prise des mesures de riposte contre Covid-19 n’engendre plus de problème au lieu de les résoudre.

Pour l’Observatoire Citoyen Covid-19, chaque ville et province ayant leurs propres réalités, le gouvernement provincial du Sud-Kivu ferait œuvre utile en développant des stratégies et approches holistiques et propres aux réalités de la Province.

Un confinement total et un couvre-feu exigent non seulement des moyens colossaux, mais aussi oblige à l’Etat d’assurer une prise en charge efficace de ses citoyens, particulièrement les plus démunis qui ne sauraient pas tenir même un seul jour sans travailler, car vivant au taux du jour.

L’Observatoire Citoyen Covid-19 trouve peu élégants les propos du ministre provincial de l’intérieur aux allures dictatoriales et manquant du respect et considération à ses administrés et lui rappelle que pareils discours passéistes et mobutiste ne sauraient plus être tolérés de nos jours où la République migre vers l’état de droit : *« on ne gouverne pas par défis !»* .

Au vue de tout ceci, l’Observatoire Citoyen Covid-19 continue à insister pour que le combat contre cette redoutable pandémie soit une affaire de tous et non l’apanage des seules autorités politico-administratives.
Une approche holistique de cette lutte avec obligation de redevabilité et transparence dans la gestion de tous les fonds reçus dans ce cadre s’imposent.

L’Observatoire Citoyen Covid-19 s’inquiète de voir que même les différentes commissions mises en place par le Gouverneur de Province dans ce qui est censé être comité multi sectoriel de riposte ne sont pas suffisamment responsabilisées et ne sont même pas consultées avant la prise de telle ou telle autre mesure. Ceci a pour conséquence, des mesures impopulaires, moins pratiques et ayant trop peu de chance d’être suivies.

L’Observatoire Citoyen Covid-19 tout en recommandant vivement à la population de porter les masques, condamne avec véhémence tous les dérapages observés ces 48 dernières heures dans le chef de certains éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) et d’autres services de sécurité chargés de faire appliquer cette mesure si bénéfique à toute la communauté et qui trouvent l’occasion de rançonner et violenter les citoyens.

L’Observatoire Citoyen Covid-19, continue à penser qu’il est possible de faire appliquer cette mesure en privilégiant l’approche de conscientisation et en cas d’obstination que ceux de nos compatriotes qui y tombent soient traités avec dignité humaine et surtout dans le strict respect des mesures barrières, notamment la distanciation sociale. Entasser dans des petites cellules de 3 à 5 mères plusieurs dizaines de personnes contribuerait à la propagation de la maladie.

L’Observatoire Citoyen Covid-19 voudrait aussi que les paiements des différentes amendes par les récalcitrants se fassent conformément à l’arrêté du Gouverneur et qu’elles soient canalisées dans le compte de la Province moyennant quittance et non être des butins de guerre des éléments de la PNC et leurs chefs.
Tout en précisant que la Police n’a pas le pouvoir de fixer les amendes ni de revoir à la hausse celles fixées par arrêtées du Gouverneur.

L’Observatoire Citoyen Covid-19 rappelle enfin à l’autorité provinciale du Sud-Kivu que l’état d’urgence ne lui donne pas le droit d’agir par simple communiqué et/ou déclarations aux médias.

Le Gouverneur de Province décide par arrêté et est appelé à se conformer aux lois supra, en l’occurrence ici l’ordonnance du Président de la République décrétant l’état d’urgence.
Il en ressort donc que toute décision prise par lui et qui ne serait pas coulée en force de loi n’a et n’aurait aucun effet de droit sur les citoyens. Ces derniers gardant ainsi toutes les possibilités de recourir en justice en cas de telle ou telle autre violation manifeste de leurs droits.

Fait et rendu à Bukavu, ce 29 mai 2020,

Pour l’Observatoire Citoyen Covid-19,

1. ABFEC – Action Congo Asbl
2. Action de Promotion des Droits humains et Développement, APDH-D
3. Association de Défense de Droits des Patients, ADP
4. CAEM – DIMENSION SOCIALE
5. Centre d’appui à l’Education et au Développement Communautaire, CEDECO,
6. Collectif International Tournons la Page/Coalition de la RDC
7. Collectif des Organisations des Jeunes Solidaires du Congo-Kinshasa, COJESKI
8. Journalistes pour la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme, JPDDH
9. JUSTICIA,
10. Karibu Jeunesse Nouvelle, KJN
11. Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI
12. Prospérité Afrika
13. UWEZO AFRICA
14. Vision Sociale

15. SOS IJM

Contact Presse:

Prof NYALUMA M. Arnold (CAEM – DIMENSION SOCIALE) : +243 9 98 66 80 58
Jean Pierre BULEDI (CEDECO) : +243 9 98 68 80 64