Réf.: 97/NDSCI/DN/AOUT/2020                                                       Bukavu, le 10/08/2020

Transmis copie pour information à:

  • Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat (avec l’expression de nos hommages déférents) ;
  • Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement (avec l’expression de notre profonde considération) ;
  • Honorable Présidente de l’Assemblée Nationale ;
  • Honorable Président du Sénat ;
  • Son Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre et ministre de l’Intérieur ;
  • Son Excellence Monsieur le Ministre des Droits humains ;

(TOUS A KINSHASA)

  • Son Excellence Monsieur le Gouverneur du Sud-Kivu ;
  • Monsieur le Ministre Provincial de l’intérieur et sécurité du Sud-Kivu ;
  • Madame le Procureur Général près la Cour d’Appel de Bukavu ;
  • Monsieur le Commandant de la 33e Région Militaire ;
  • Monsieur le Commissaire Provincial de la PNC au Sud-Kivu ;
  • Monsieur le Directeur Provincial de l’ANR au Sud-Kivu ;
  • Monsieur le Chef de Bureau de la MONUSCO au Sud-Kivu/Maniema ;
  • Monsieur le Chef du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits humains, BCNUDH ;
  • Monsieur le Commandant ville de la PNC ;
  • Aux organisations de défense des droits humains (toutes) ;
  • Aux différents syndicats et autres regroupements socio-professionnels ;
  • Aux Médias (tous)

(TOUS A BUKAVU)

A Monsieur le Maire de la Ville de Bukavu

A BUKAVU

Objet :

Information tenue d’une marche pacifique          Monsieur le Maire,

Fort des droits inaliénables nous garantis par la constitution de la République Démocratique du Congo, spécialement en son article 26 qui garantit la liberté de manifestation en faisant obligation aux organisateurs de prendre juste soin d’en informer l’autorité compétente 72 heures avant; nous venons, par la présente, porter à la connaissance de votre autorité de l’organisation par la Nouvelle Dynamique de la Société Civile et d’autres organisations citoyennes de défense des droits humains, d’une marche pacifique, citoyenne et non violente ce vendredi 14 aout 2020.

Ladite marche partira de la place Mgr Munzihirwa à Nyawera en passant sur l’AV. Patrice Emery LUMUMBA jusqu’au Gouvernorat de Province où les manifestants, auront à déposer entre les mains de l’autorité provinciale un mémorandum adressé au Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

A travers cette marche, les manifestants, voudraient exprimer leur ras-le-bol :

  1. face à la cherté de la vie caractérisée par la hausse des prix des denrées de première nécessité, l’instabilité monétaire avec un taux de change incontrôlé et non maitrisé;
  2. face à ces tensions récurrentes et interminables au sommet de l’Etat entre les différentes institutions de la République, d’un côté, et de l’autre, ces querelles et chamailleries quasi-quotidiennes entre les deux grandes familles politiques en coalition au pouvoir ( FCC et CACH), lesquelles tensions et guéguerres ne profitent en rien à la population si pas accentuer sa misère et sa souffrance en mettant en péril l’avenir et le destin de toute une Nation et banalisant les besoins urgents et vitaux de l’ensemble du peuple congolais.
  3. à la suite de tous ces bruits de botte (guerres) qui viennent de partout et condamner avec force les différents massacres, tueries et insécurité qui continuent à sévir un peu partout au pays en général et dans la Province du Sud-Kivu en particulier : le Congo devant rester UN et INDIVISIBLE.

Monsieur le Maire,

Comme vous le constatez notre démarche est purement citoyenne et n’a rien de politique à la différence de toutes les précédentes marches organisées ces derniers temps à Bukavu, y compris en pleine période d’Etat d’urgence, par les différentes formations politiques et qui ont, toutes, bénéficié de votre accompagnement et de celui des forces de l’ordre.

Etant tous égaux devant la loi et méritant un traitement administratif égal, nous vous prions, Monsieur le Maire de la Ville de prendre toutes les dispositions idoines et patriotiques afin que notre marche pacifique, citoyenne et non violente bénéficie aussi du même encadrement tant par votre autorité que par celui des éléments des forces de l’ordre ; et ça serait ETAT DE DROIT, tel que prôné par le Chef de l’Etat, Magistrat Suprême, SE Félix Antoine TSHISEKEDI.

 

Veillez agréer, Monsieur le  Maire de la Ville, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Pour la NDSCI,

Jean-Chrysostome KIJANA,

Président National