COMMUNIQUE DE LA REPRESENTATION DE LA NOUVELLE DYNAMIQUE DE LA SOCIETE CIVILE EN RD CONGO EN EUROPE AU SUJET DE LA PROPOSITION DE LA RESOLUTION COMMUNE DES EURODEPUTES SUR LE CAS DU DOCTEUR DENIS MUKWEGE

 

La Représentation de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RD Congo (NDSCI) en Europe salue vivement la proposition de résolution commune de six groupes parlementaires du Parlement européen sur le cas du Docteur Mukwege en RD Congo. Elle salue l’intérêt qu’ils accordent à la situation inquiétante des droits de l’homme au Congo ainsi qu’au trafic des minerais qui alimente les conflits. Elle se réjouit en même temps du sérieux qu’ils accordent aux menaces que subissent le Docteur Mukwege, Prix Nobel de la paix, ses proches et collaborateurs ainsi que les défenseurs des droits de l’homme qui militent pour la fin de l’impunité et l’avènement d’un véritable état de droit démocratique en RD Congo.

 

A la veille du 10ème anniversaire du Rapport Mapping de l’ONU sur les crimes graves commis en RDC avant 2002, la Représentation salue vivement le soutien des eurodéputés à la mise en œuvre des propositions du Rapport Mapping de l’ONU dont la plus emblématique est la création d’un tribunal pénal international pour le Congo. A cet effet, elle se réjouit de l’invitation faite au Conseil de sécurité de l’ONU à établir ce tribunal pour qu’enfin justice soit faite aux millions des victimes. La représentation soutient en outre l’invitation au maintien des sanctions de l’Union européenne ainsi qu’à leur extension aux auteurs des crimes documentés dans le Mapping. En même temps, elle salue le rappel fait au gouvernement congolais de sa responsabilité de prévenir et de sanctionner les violations des droits de l’homme et d’assurer la réparation en faveur des victimes.

 

Enfin, la Représentation émet le vœu de voir cette initiative aboutir et le Conseil de sécurité de l’ONU et l’Etat congolais prendre chacun ses responsabilités pour qu’enfin justice soit rendue aux millions de victimes du Congo. Elle reste en alerte et intensifie son travail aux côtés des victimes des violations des droits de l’homme à l’instar des victimes des spoliations et autres violations des droits de l’homme de Mbobero (Sud-Kivu) ainsi que son plaidoyer pour un véritable Etat de droit démocratique et la fin de l’impunité en RDC. Elle soutient et prend part activement à l’organisation des manifestations annoncées pour le 1er octobre dans différentes villes européennes et en RDC pour exiger à la communauté internationale son obligation de mettre fin à l’impunité des crimes graves commis au Congo.

 

Fait à Genève, le 19 septembre 2020

Pour la Nouvelle Dynamique de la société civile en RD Congo

Blaise Pascal Zirimwabagabo MIGABO

Représentant en Europe