Communiqué de Presse sur le début du Procès dit de MBOBERO

Bukavu, le 17 décembre 2020

La première audience publique dans l’affaire sous RP N°1715/020 qui oppose le Ministère public au prévenu, le Sergent BWIRA BUBUYA MALIRA, militaire du 3302 Régiment des FARDC s’est tenue ce mercredi 16 décembre 2020 au terrain de football du Collège Sainte Anne à MBOBERO par le Tribunal militaire de Garnison de Bukavu en foraine sur le lieu du crime.

Pour cette première journée, après toutes les formalités d’usage et la constitution des parties civiles, la composition est passée à l’instruction du dossier.

A la barre, le Sergent BWIRA MALIRA, poursuivi pour meurtre, homicide volontaire et abandon de poste.

Assisté de deux défenseurs judiciaires, le prévenu a répondu en toute liberté aux différentes questions et préoccupations du tribunal.

De ces déclarations, il a été noté que le prévenu est militaire du 3302 Régiment basé à Kamanyola, mais lui et dix autres de ses compagnons d’arme se retrouvent en détachement à la concession querellée de MBOBERO depuis 10 mois et qu’il était directement pris en charge par Mme Olive LEMBE de qui il affirme recevoir le 12 de chaque mois, en plus de sa solde comme militaire, une prime spéciale de 100$ leur payée par un certain « VOTER » qui vient régulièrement de KINSHASA.

Le prévenu reconnaît être à MBOBERO sans aucun document officiel l’y affectant, mais sur base d’un ordre verbal du Général MUKALAY à travers son commandant de compagnie le capitaine ORIBA TCHOMBE de l’unité d’intervention rapide basée à NYAMUNYUNYI.

Face à ses différentes déclarations et pour avoir cité à plusieurs reprises, certaines personnes, les parties civiles constituées de M. KAFARHIRE ( père biologique de la victime) et Mme Furaha ( épouse de la victime), représentée par un collectif d’une dizaine d’avocats du Pool d’avocats de Tournons la Page – RDC, ont sollicité du tribunal que soient entendues toutes ces personnes citées par le prévenu, notamment et essentiellement Mme Olive LEMBE et le Général MUKALAY.

A cette demande, le Tribunal a estimé qu’il était prématuré de faire comparaitre ces deux personnalités à ce stade du procès et que cela pourrait être possible si la suite de l’instruction l’exigeait.

Les avocats des parties civiles, tout en s’inclinant à la décision souveraine du tribunal, ont promis d’exploiter toutes les autres voies légales et de Droit pour obtenir la comparution de Mme Olive LEMBE comme civilement responsable.

Le Tribunal a décidé de suspendre l’audience et contradictoirement le renvoie a été fixé au vendredi 18 décembre 2020 au même lieu. A cette audience, plusieurs personnes citées par le prévenu, notamment le Capitaine ORIBA TSHOMBE, le Capitaine « SERPENT » commandant de la GR basée à Mbobero et bien d’autres seront devant le Tribunal.

Il sied de préciser que cette première audience s’est déroulée dans le calme et en présence d’une grande foule de la population de MBOBERO et de la presse qui a été autorisée par le Tribunal à couvrir ce procès historique sans aucune entrave.

Pour Tournons la Page – RDC,

 Fidèle MUTCHUNGU, Référent Protection.

Contacts presse :

  • Me Marcellin SAIZONGA, un des conseils des parties civiles : +243 9 90 966 213
  • Jean Chrysostome KIJANA, Coordinateur – pays de Tournons la Page : +243 9 98 89 35 42