COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA NDSCI N°11/DN/2021/ RELATIF A LA NOMINATION D’UN NOUVEAU PREMIER MINISTRE EN RD CONGO

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI – CHUNVI YA CONGO a suivie par la voie des ondes la nomination par le Président de la République, SE Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, d’un nouveau Premier Ministre, Chef du Gouvernement, en la personne de SE M. Jean Luc SAMA LOKONDE KYENGE.

La NDSCI tient à féliciter le Chef de l’Etat pour ce judicieux choix en la personne de ce jeune acteur politique dont le passé le plus récent est révélateur et plein d’espoirs pour l’avenir de notre pays.

La NDSCI qui avait demandé au Président de la République de procéder à la nomination des sangs neuf et jeunes, ne peut que lui témoigner toute sa profonde gratitude pour ce choix qui vient confirmer son engagement à œuvrer pour le renouvellement de la classe politique en recourant aux jeunes encore aux mains propres et soucieux de l’avenir du Congo.

La NDSCI tient à féliciter très chaleureusement SE SAMA LOKONDE pour sa nomination et lui témoigne tout son total soutien durant son mandat à la tête du gouvernement congolais.

La NDSCI, société civile de participation, profite de cette occasion pour interpeller le nouveau chef de l’exécutif congolais à être réellement un « jeune » premier ministre, un jeune premier ministre proche et à l’écoute du peuple ; un « jeune »premier ministre qui va quitter les bureaux climatisés de Kinshasa pour aller à la rencontre des congolais du Congo profond afin de palper de ses doigts la réalité et la misère de ses concitoyens, avec des conseils de ministres à l’intérieur du pays, au-delà des seuls chefs-lieux des Provinces. C’est en parcourant et en vivant le calvaire de nos routes qu’il serait amené, peut-être, à les réhabiliter.

Pour la NDSCI, organisation pilote en RDC, du Collectif Tournons la Page pour l’alternance démocratique en Afrique, les priorités du nouveau premier ministre devraient être :

  1. Le retour de la paix et de la sécurité sur l’ensemble de la République et dans les régions de l’Est en particulier qui passe par la restauration de l’autorité de l’Etat et la fin de l’impunité.
  2. L’amélioration du social de la population qui passe par le payement à tous les fonctionnaires de l’Etat d’un salaire décent et régulier, la création d’emplois pour les jeunes, mais également et aussi, la réduction du fossé très ahurissant existant entre les dirigeants et les dirigés.
  3. Mener des vastes réformes électorales en vue de l’organisation dans le délai constitutionnel des élections générales en décembre 2023, mais aussi les élections locales afin d’asseoir la démocratie à la base et permettre à nos entités de se développer.
  4. La réduction sensible du train de vie des autorités publiques en reversant le surplus dans la caisse nationale pour les élections afin de ne plus avoir d’alibis de non tenue dans le délai des élections prochaines.

Enfin, très disposée à accompagner le tout nouveau Premier Ministre dans ses nouvelles responsabilités, la NDSCI, l’encourage à se laisser guider que par les critères de compétence et du « sang neuf » lors de la constitution de sa nouvelle équipe gouvernementale que nous voulons moins éléphantesque.

Ainsi fait à Bukavu, ce 16 février 2021,

 

Pour la NDSCI,

Jean Chrysostome KIJANA, 

Président National.