DECLARATION DE LA REPRESENTATION DE LA NDSCI-RD CONGO DANS L’UNION EUROPEENNE A LA SUITE DE LA RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LA SITUATION DANS L’EST DE LA RD CONGO ET L’ASSASSINAT DE LUCA ATTANASIO, AMBASSADEUR D’ITALIE, ET DE SON ENTOURAGE

La Représentation de la Nouvelle Dynamique de la Société civile en RDC dans l’Union européenne (la Représentation), salue l’adoption, ce jeudi 11 mars 2021 par le Parlement européen, de la Résolution sur la situation dans l’Est de la République démocratique du Congo et l’assassinat de l’Ambassadeur d’Italie Luca Attanasio et de son entourage.

La Représentation rappelle que la NDSCI avec TOURNONS LA PAGE, initiative internationale qu’elle coordonne pour la RDC, avaient lancé l’alerte au sujet de la persistance de l’insécurité dans l’Est de la RDC à la suite de l’assassinat de l’Ambassadeur d’Italie en RD Congo, de son chauffeur congolais Mustapha Milambo et son garde du corps italien Vittorio Lacovacci le 22 février 2021. La NDSCI avait exigé une enquête indépendance et transparente ainsi que des poursuites contre les auteurs de ces assassinats.

La Représentation rappelle que situation humanitaire dans cette région reste inquiétante avec un des taux de déplacement interne les plus élevés au monde (67 000 déplacés internés au 10 janvier 2021 selon l’ONU) et des milliers des victimes dont des femmes et des enfants. Cette situation ne devrait laisser indifférent la communauté internationale, le Gouvernement de la RD Congo et l’ensemble de citoyens congolais. C’est pourquoi, la Représentation salue l’implication de l’Union européenne dans la recherche de la paix et de la fin de l’impunité des crimes graves commis en RDC et répertoriés dans le Rapport du Projet Mapping ainsi que la création d’un Tribunal pénal international pour la RDC pour juger les auteurs desdits crimes.

La Représentation salue par la même occasion l’entrée en vigueur en janvier 2021 du Règlement européen relatif aux minerais provenant de zones de conflit, un instrument de lutte contre le financement des groupes armés qui sèment la terreur en RDC et le pillage de ses ressources naturelles par ses voisins dont le Rwanda et l’Ouganda plusieurs fois cités par des rapports crédibles dont ceux de l’ONU.

La Représentation salue l’éventualité annoncée par le Parlement européen d’élargir les sanctions de l’Union aux actes de corruption en RDC. Elle salue enfin l’invitation du gouvernement de la RDC à l’organisation des élections crédibles en 2023. La NDSCI, fidèle à son engagement, reste mobilisée pour exiger la tenue du scrutin dans le respect des délais et des standards constitutionnels.

Fait à Genève, le 16 mars 2021

Blaise Pascal Zirimwabagabo Migabo

Représentant de la NDSCI-RDC dans l’Union européenne

Contacts presse : blaisezirim@gmail.com / +41766352554