Réf. : 79 /NDSCI/DN/JUIN/2016 Bukavu, le 06 juin 2016

Transmis copie pour Information à :
– Honorable Président de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu ;
– Monsieur le Secrétaire Exécutif du Gouvernement Provincial du Sud-Kivu ;
– Madame la Ministre Provinciale de la Justice, fonction publique et droits de l’homme ;
(Tous à BUKAVU)

Objet : Notre déception sur les A Son Excellence Monsieur le Gouverneur de prestations de la Ministre Province du Sud-Kivu
Provinciale de la Justice
A BUKAVU

Excellence,
Nous avons l’insigne honneur de venir auprès de votre personnalité introduire la présente dont l’objet est ci-haut émargé.
En effet, c’est depuis plusieurs semaines que nous suivons avec grande déception les lamentations et plaintes de nombreux citoyens du Sud-Kivu au sujet des piètres prestations de votre Ministre Provinciale de la Justice, de la Fonction Publique et des Droits Humains, Mme SIUZIKE BASEZAGE Pascaline.
Excellence, toutes ses sorties officielles et publiques font l’objet des critiques acerbes de la part des personnes et personnalités présentes à ces différentes manifestations. Nous pourrions citer à titre d’exemple ses prestations et discours prononcé très difficilement et dans une langue ressemblant à notre langue officielle, le français, celui prononcé le jour de son entrée en fonction et celui prononcé en votre nom lors des manifestations commémoratives de la journée Internationale des casques bleus, ce vendredi 27 mai dernier au Quartier Général de la Monusco. Tous les participants à cette grande manifestation, dont certains responsables de notre organisation, et des jeunes élèves et étudiants de la place ont été désagréablement surpris par le niveau extrêmement bas de votre Ministre, incapable de lire un texte placé sous yeux. Cette humiliation a été ressentie même par les plus jeunes d’entre nous, les élèves et étudiants, qui n’ont pas su maitriser leur déception et ont commencé à la chahuter et lancer « démission, démission…!). Quel exemple voulons-nous donner à cette jeunesse en manque de repères depuis un temps ? Ses discours font le tour du monde via la toile et cela n’est pas de nature à honorer le Sud-Kivu encore moins la RDC, notre pays.
Nos sources au sein de son ministère nous renseignent que votre ministre est incapable même de tenir une réunion de son staff ; la seule réunion qu’elle a eu à tenir n’a duré que trois minutes. Cette incompétence avérée serait même à la base de certaines frustrations au sein de ce ministère dont certains cadres ont du mal à travailler dans des telles conditions. Cela nous parait inacceptable pour un ministère aussi stratégique et important comme celui de la justice, fonction publique et des droits de l’homme.
Excellence,
Au regard de l’importance de ce ministère pour la population du Sud-Kivu, tout en saluant votre engagement pour la promotion du genre ; fidèle à sa mission qui est celle de prôner des valeurs positives et de militer pour le bien-être du peuple congolais, la NDSCI vous prie de bien prendre des mesures qui s’imposent avant qu’il ne soit tard. Certes, le ridicule ne tue pas et nul n’est parfait, mais, nous voudrions bien avoir des dirigeants habiles et capables de mieux assumer des responsabilités publiques. Le secteur de la justice étant l’un de plus important pour toute société, nous vous invitons à prendre des mesures courageuses sans tenir compte des directives de tel ou tel regroupement politique. C’est notamment à cause de ces injonctions et partage du gâteau que nous nous retrouvons aujourd’hui avec certaines autorités incapables d’assumer leurs responsabilités vis-à-vis des citoyens que nous sommes.
En espérant que notre interpellation rencontrera votre particulière attention et que vous vous débarrasserez de cette ministre qui vous cause honte, nous vous prions de croire, Excellence Monsieur le Gouverneur, en l’expression de nos sentiments patriotiques et de profonde déception.

Pour la NDSCI / Sud-Kivu,
Patient MWIRHONZI

Rapporteur Provincial