0. Brève présentation de la NDSCI
Toujours en marge des instances décisionnelles, la société civile intervient pour la plupart du temps comme un sapeur pompier ou une sentinelle. Elle agit souvent lorsqu’une situation tourne au désavantage du peuple. Elle joue le rôle d’avant-gardiste comme le fait l’Etat dans son rôle gendarme lorsqu’il s’agit du marché libre d’échanges. C’est dans ce souci de faire révolutionner les choses tout en intégrant des stratégies nouvelles qui consistent à rendre la société civile comme un véritable syndicat où les acteurs ne pensent qu’aux respects des droits des citoyens et le respect des devoirs par ces mêmes citoyens, que la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en République Démocratique du Congo, « NDSCI-CHUNVI YA CONGO » est venue revêtir la Société Civile Congolaise de sa robe originelle afin de jouer pleinement son rôle. Dès sa création en novembre 2013, la NDSCI-CHUNVI YA CONGO 13 organisations membres œuvrant dans différents secteurs. De 2013 à nos jours elle en compte 103 associations locales dont deux mouvements citoyens.

La NDSCI-CHUNVI YA CONGO œuvre depuis sa création au renforcement de l’action citoyenne à travers la République Démocratique du Congo. Au-delà de ses objectifs qui comme toute société civile de contribution, la NDSCI-CHUNVI YA CONGO, accompagne les citoyens vers le changement des mentalités pour une citoyenneté responsable. Elle informe les communautés sur leurs droits et devoirs vis-à-vis de l’Etat. Cette vision d’une population informée, motivée et engagée dans la construction d’un Etat plus juste et respectueux des valeurs démocratiques et des droits de l’homme.
Par ses activités, la NDSCI mène sur le terrain, des démarches délibératives structurées, basées sur la formule « informer, débattre, proposer ». L’action de la NDSCI-CHUNVI YA CONGO à pour effet d’amener les peuples congolais à un sursaut patriotique, à un amour de la patrie à travers le changement des mentalités pour une citoyenneté responsable. Ce changement de mentalités qui est considéré par ses animateurs comme socle du développement intégral et intégré du peuple. Voila ce qui pourrait les amener à leur participation citoyenne, afin de contribuer au développement des compétences civiques et, au renforcement des liens sociaux et à la valorisation des institutions démocratiques. Cette vision de la NDSCI-CHUNVI YA CONGO est basée sur une profonde conviction que la stabilité d’un Etat dit démocratique est directement proportionnelle à l’équilibre entre les gouvernants et la société civile dans son ensemble.
La NDSCI milite pour l’avènement d’un Etat de droit en RDC où règnent la démocratie, la bonne gouvernance et une justice distributive au bénéfice de l’ensemble du peuple congolais.
En plus de son combat permanent d’éducation civique et de défense et promotion de droits de l’homme, la NDSCI se trouve à la première ligne des organisations et structures citoyennes qui se battent pour le triomphe de la démocratie en Afrique en général et en République Démocratique du Congo en particulier. C’est à ce titre qu’elle œuvre très activement au sein du vaste réseau de la campagne internationale « Tournons la page pour une alternance démocratique en Afrique. Cette grande coalition regroupe les sociétés civiles du Nord (France, Belgique,…) et du Sud (Congo Brazzaville, Gabon, Cameroun, Burundi, RDC, Tchad, Niger,…). La NDSCI, à travers son Président National, coordonne cette campagne au niveau de la RDC et siège à ce titre au sein du comité de pilotage, dont la coordination générale se trouve à Paris au sein du Secours Catholique/Caritas France.
I.Introduction
Co-organisée par le Directoire National et Provincial du Sud-Kivu, l’Assemblée Générale de ce 05 avril 2017 de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RD Congo, « NDSCI-CHUNVI YA CONGO » a été la 4ème depuis la création de l’organisation. Cette assemblée a marqué le début d’un nouvel épisode depuis que la NDSCI continue à enregistrer des adhésions. Elle a bénéficié d’un appui matériel de Monsieur Donald BAGULA, le PDG de l’hôtel Blue Sky, qui nous a donné la salle gratuitement.
Elle a connue la participation :
– des membres du directoire National, Provinciaux (Sud-Kivu, Nord-Kivu, Maniema, Tanganyika et Province orientale), territoriaux et les points focaux des différents noyaux de la NDSCI les plus proches de la ville de Bukavu ;
– des représentants des organisations membres de la NDSCI ;
– des délégués des certains députés de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu ;
– des personnes ressources et,
– des médias locaux qui ont eu à relayer suffisamment ladite activité.
Elle a rassemblé, au total, 105 participants (dont 65 représentants des organisations membres).
Afin d’aboutir à des recommandations concrètes à partir des discussions de l’Assemblée Générale de 2017, le programme de la journée a été repartie de la manière suivante :
1. Présentation du bilan annuel de la NDSCI, exercice 2016 ;
2. Amendement des certaines dispositions de la Charte ;
3. Restructuration des organes et élection des animateurs du Directoire National, Directoire Provincial du Sud-Kivu et la mise en place d’une équipe urbaine de Bukavu ;
4. Planification et programmation des secteurs prioritaires pour l’exercice 2017 ;
5. Et les divers.

Le discours bilan du Président National s’est focalisé sur les points ci-après :
La participation des animateurs de la NDSCI dans les différents médias locaux et internationaux ; il s’agit ici, les interviews accordées à ces médias et les émissions débats ; les grands plaidoyers menés tout au long de l’année ; des activités publiques, notamment les marches pacifiques, les conférences, les caravanes et les sit-in ; la participation positive des certains animateurs de la NDSCI à des séminaires et autres formations tant au niveau locale qu’ international ; et la contribution de notre structure dans divers ateliers de renforcement des capacités des jeunes selon les thématiques. Dans son mot de la fin, le Président National, Monsieur Jean Chrysostome Kijana a surpris les participants en annonçant sa démission.

II. LEÇONS TIREES DES ECHANGES
L’Assemblée s’est terminée par la formulation d’une série de recommandations, qui ont ensuite été analysées et rassemblées en quatorze engagements. Toujours en marge des instances décisionnelles, le Président National de la NDSCI a insisté sur le rôle et la mission d’une société civile qui intervient pour la plupart du temps comme un sapeur pompier ou une sentinelle. Elle agit souvent lorsqu’une situation tourne au désavantage du peuple. Elle joue le rôle d’avant-gardiste comme le fait l’Etat dans son rôle gendarme lorsqu’il s’agit du marché libre d’échange. De nouvelles stratégies doivent êtres prises, en intégrant bien sûr celles qui rendront la NDSCI comme un véritable syndicat où ses animateurs ne pensent qu’aux intérêts des citoyens lambda. Ces 14 engagements adoptés par les participants lors des échanges pour un nouveau contrat social sont destinés aux acteurs des organisations et personnalités membres afin qu’ils les mettent en œuvre lorsqu’ils cherchent à remettre en question et transformer les règles d’interaction entre les citoyens, l’Etat et les autres détenteurs de pouvoir de façon plus effective.

Dans le but d’aider à établir un nouveau contrat social qui soit inclusif, démocratique et juste, en tant que société civile, l’assemblée à décidée de :

1. Renouveler sa confiance à l’unanimité au Président National démissionnaire pour un nouveau mandat de 5 ans. Il sera secondé de M. Gaspard KAHENGA, Président Provincial de la NDSCI Haut-Katanga comme Vice-président National. Me Pascal MUPENDA a été reconduit comme Rapporteur et Porte-parole National. M. Fidele MUTCHUNGU, M. Papy BUROKO, Me Moïse KABI ont été élu respectivement comme responsable du bureau d’idéologie et mobilisation citoyenne, chargé des Programmes et planification et responsable du Bureau DESC. Me Christian LUFUNGULO, reconduit comme avocat conseil et M. Clément MUSHAGALUSA comme Directeur de cabinet du Président National.
2. Reconnaissance des nouveaux animateurs élus lors de l’Assemblée Générale.
3. Poursuivre avec les journées de renforcement des capacités des membres pour leur meilleure intégration dans l’organisation et la bonne marche de la structure ;
4. Renforcer nos capacités de négociation et d’analyse pour bien mener un plaidoyer auprès des partenaires nationaux, étrangers afin de mobiliser plus des fonds pour la réussite de la politique de la NDSCI.
5. Harmoniser et adopter une position de plaidoyer pour une meilleure prise en compte du désidérata de la population congolaise en générale et de la jeunesse en particulier pour l’amélioration de leurs conditions de vie.
6. Renforcer nos liens, créer des réseaux : former des alliances et des partenariats avec les organisations nationales et étrangères pour la promotion de la démocratie et le développement.
7. Mettre à jour la charte après appréciations des quelques amendements.
8. Encourager la population à opter pour un « Electorat sélectif », considéré comme gage d’amélioration de conditions de vies.
9. Poursuivre avec notre combat pour le respect des droits Humains et mettre un accent particulier sur les droits économiques, sociaux et culturels ‘DESC’ qui offrent une plus grande égalité entre les peuples et une plus grande dignité, liberté et justice pour tous.
10. Poursuivre et intensifier notre combat pour la démocratie et l’alternance en RDC. A cet effet, il a été décidé de travailler en synergie avec les différents mouvements citoyens, notamment la Lucha, le Réveil des indignés, Filimbi, Plus jamais ça,… et autres regroupement des forces vives et sociales travaillant dans le secteur des élections et de la démocratie.
11. Sauvegarder notre indépendance envers le Gouvernement et sauvegarder nos valeurs de transparence par rapport aux sources de financement : encourager les membres, personnes physiques et morales, à contribuer régulièrement.
12. Demeurer dans la neutralité vis-à-vis des manipulations politiciennes.
13. Être innovateurs et stratégiques : moyens en cas de force majeure, fonder nos approches sur nos moyens, identifier les leviers et les points d’ancrage.
14. Révolutionner le secteur syndical par la mise en place de nouveaux syndicats au bénéfice des couches sociales souvent marginalisées.

III. Rapport
Plus de 106 exemplaires du rapport sur les activités réalisées ont été déposés au bureau de la NDSCI par les responsables des directoires provinciaux, les comités urbains et territoriaux avant la tenue de notre Assemblée Générale. Ces rapports sont condensés dans un recueil et gardé dans nos archives.
Toutes les images, photos et vidéos sur la plénière de l’Assemblées Générale et 8 entrevues avec des journalistes présents dans la salle sont disponibles au bureau sur un DVD.

IV. ATTENTES ET SATISFACTIONS
Un sondage d’évaluation a été réalisé et a démontré que, 94% des participants étaient assez ou totalement satisfaits de la tenue de l’Assemblée Générale d’avril 2017. Leurs principales attentes étaient de :
. S’informer sur les enjeux et en discuter avec d’autres membres d’autres coins présents dans la salle (96%) ;
. Rencontrer de nouvelles personnes et développer leur réseau de collaboration (93%),
. Plus de 98% des participants considèrent que leurs attentes ont été atteintes grâce à leurs échanges d’expériences avec les membres du Directoire National et Provinciaux.
Evaluation de l’impact
80% des personnes interrogées considèrent que ce qu’elles ont appris pendant l’AG leur sera très utile pour la sensibilisation d’autres citoyens et l’amélioration de leurs stratégies d’intervention sur le terrain. Certains considèrent que l’AG a aidé au renforcement du niveau de collaboration existante et leur a permis de développer de nouveaux liens avec les animateurs venus d’ailleurs.
95% des représentants de nouveaux noyaux de la NDSCI interrogés déclarent mieux comprendre la mission et le rôle de la société civile dans un Etat en voie de démocratie et la limite de la collaboration avec le gouvernement.
V. Diversité de l’Assemblée Générale du 05 avril 2017
C’est dans une ambiance que s’est déroulée l’assemblée générale. 97% des représentants de différents Directoires Provinciaux, de comités territoriaux ont répondu favorablement à l’invitation de l’équipe des organisateurs. C’était un moment idéal pour nombreux participants, surtout pour ceux qui n’en avaient pas encore pris part. Le slogan de la NDSCI-CHUNVI YA CONGO, les chants ont fait vibrer la salle au point d’attirer même les passants. Des personnes de troisième âge et les jeunes étaient tous joyeux. Certains circulaient dans la salle en chantant nos chansons d’encouragement et pour la démocratie et l’alternance en RD Congo.
Le Directoire National de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RD Congo a décidé d’établir une équipe de travail pour étoffer le plan d’action de 2017-2019. Ce qui a poussé les participants à créer un groupe whatsapp qui facilitera les échanges chaque fois que ce cadre estimerait nécessaire de contacter la base. Les participants ont fixé un nouveau calendrier pour la prochaine organisation de l’Assemblée Générale en avril 2018. Et pourrait se tenir dans une autre province que le Sud-Kivu.
VI. Nos remerciements :
Au responsable de l’hôtel Blue Sky ;
A tous les acteurs, membres et partenaires de la NDSCI ;
A tous les participants à l’assemblée générale du 05 avril 2017 ;
Aux facilitateurs, animateurs et aux membres du Comité organisateur.

Ainsi fait à Bukavu, le 12 mai 2017
Pour la NDSCI
Fidèle MUTCHUNGU,
Responsable du Bureau d’idéologie et mobilisation citoyenne,

Avec l’assistance de M. Honoré OMBENI,
Rapporteur Provincial adjoint et rapporteur de l’AG.
Nous contacter
186, Av. P.E Lumumba (Dans le bâtiment MUJANGA, à côté de Vision Shala TV, Nyawera), ville de Bukavu, Sud-Kivu.
Tél : (+ 243) 998893542 / 818248690/ 855063079
E-mail : ndsci2013@gmail.com site web : www.ndsci-rdc.com