*COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA NDSCI N°59/NDSCI/DN/05/2021 RELATIF À L’ÉRUPTION DU VOLCAN NYIRAGONGO À GOMA* .

Goma, ce 24 mai 2021
La Nouvelle Dynamique de la Société Civile en RDC, NDSCI – CHUNVI YA CONGO, continue à suivre avec très grande inquiétude la calamité en cours actuellement dans la Province du Nord-Kivu suite à l’éruption du volcan NYIRAGONGO intervenue au soir du samedi 22 mai 2021.
La NDSCI exprime toute sa solidarité envers la population frappée par cette catastrophe naturelle et présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées.
La NDSCI tout en saluant les efforts fournis par les autorités congolaises tant du niveau provincial que celui du niveau national, tient à fustiger et déplorer les défaillances observées dans la prévention et gestion des catastrophes. Ces défaillances ahurissantes sont malheureusement la caractéristique principale de l’appareil étatique congolais qui préfère toujours courir derrière les événements.
Ces défaillances et autre manque de professionnalisme sont à la base même de certaines conséquences, dont des pertes en vies humaines et de nombreux enfants perdus aujourd’hui à Goma et ses environs.
Pour la NDSCI il est inadmissible que les gouvernants congolais continuent à banaliser le secteur de la recherche scientifique ainsi que le service de la protection civile.
Dans des zones à haut risque et exposées en permanence à des catastrophes naturelles comme la zone de la Rift valley de l’Est de la RDC ( le grand Kivu), la priorité et des moyens conséquents devraient toujours être affectés à ces services et épargner ainsi les citoyens de toutes ces désastres aux conséquences incalculables et toujours accentuées suite à l’amateurisme et légèreté insouciante des autorités à tous les niveaux.
Face à la gravité de la situation avec cette persistance inquiétante des mouvements sismiques ( tremblements de terre) qui continuent à s’observer en permanence dans la région de Goma et environs, la NDSCI :
– Invite la population de Goma à demeurer vigilante en de fiant à des communications crédibles et éviter des mouvements incontrôlés des masses et des rumeurs.
– Invite le gouvernement central à quitter le populisme pour se mettre réellement au travail en distinguant l’utile de l’agréable : trop de discours, peu de réalisations et absence totale de pro-activité.
– Recommande au Gouvernement congolais de mettre tous les moyens nécessaires à la disposition des services techniques de la recherche scientifique et protection civile sur l’ensemble du pays en général et dans des zones à risque en particulier.
– Invite enfin les actuelles autorités militaires du Nord-Kivu à améliorer très sensiblement leurs communication et politique de prévention et gestion des crises afin de réduire très sensiblement des dégâts collatéraux qui résulteraient de ces défaillances décriées.
Pour la NDSCI,
M. Jean Chrysostome KIJANA,
Président National.