DÉPÊCHE DE LA NDSCI RELATIVE À DES ACTES DE TORTURE ET BARBARIE DONT A ÉTÉ UNE POLICIÈRE À BUKAVU.
La Nouvelle Dynamique de la Société Civile, NDSCI, est horrifiée d’une situation scandaleuse et répugnante qui s’est déroulée dans la soirée d’hier jeudi 15 juillet 2021 à Bukavu où des militaires de l’escorte du Général BOLINGO, Commandant second de la 33e Région Militaire, se sont livrés à des actes de torture et d’humiliation sur la personne d’une policière de circulation routière.
Sur des images qui font le tour du monde jetant un grave discrédit sur l’image de notre armée nationale, nous voyons des militaires de l’escorte d’un général en train de passer à tabac une policière en tenue avec galon lui donnant de violents coups et la tirant à même le sol comme un animal à abattre.
Des scènes d’une violence extrême portant gravement atteinte aux droits humains et à la dignité de la femme. Rien ne saurait justifier pareille violence à l’endroit de la femme.
La Nouvelle Dynamique de la société civile,  NDSCI, dont le cheval de bataille reste l’instauration de l’état de Droit en RDC, invite la haute hiérarchie des Fardc à prendre très au sérieux cet incident en procédant aux arrestations de tous ces militaires bien identifiés et identifiables sur ces images de la honte qui font le tour du monde pour les mettre à la disposition de la justice.
Et à défaut, la NDSCI invite l’Auditeur Supérieur du Sud-Kivu à se saisir d’office de ce cas flagrant.
Il est temps que nos officiers généraux et supérieurs comprennent que porter des galons ne fait pas d’eux d’extraterrestres; ces galons qu’ils portent devraient les interpeller à être des modèles au service de la Nation.
Fait à Bukavu, ce 16 juillet 2021,
 @Bureau de communication de la NDSCI.